Plenaries

Confirmed plenaries / Conférences plénières

Myriam Bras (Toulouse Le Mirail)

La langue occitane : langue de France oubliée ?

Cette conférence s’attachera à présenter la langue occitane et à donner un aperçu de sa situation actuelle en France, dans la société, mais aussi dans l’enseignement et dans la recherche. On y évoquera les rapports entre le français et l’occitan, de leurs influences mutuelles sur le plan linguistique jusqu’au développement d’une didactique du bilinguisme français-occitan en passant par la construction de ressources pour la linguistique occitane et le traitement automatique de l’occitan en synergie avec d’autres langues de France.

***

Myriam BRAS est professeure des universités en linguistique au Département de Sciences du langage de l’Université Toulouse 2-Jean Jaurès, dont elle coordonne le Master, et membre de l’axe S’caladis (Structures sémantiques : des Catégories Lexicales au Discours) du laboratoire CLLE (UMR 5263 du CNRS et de l’Université Toulouse 2).

Ses domaines de recherche sont la sémantique du temps et la sémantique et la pragmatique du discours. Elle s’intéresse plus particulièrement à l’analyse de la cohérence et des structures temporelles et causales du discours. Après avoir longtemps travaillé sur le français, elle a élargi ses recherches au champ de la linguistique occitane et a construit la première base de données textuelles pour la langue occitane,  BaTelòc. Si la plupart de travaux adoptent une démarche de linguistique théorique et descriptive, elle s’intéresse depuis quelques années à la linguistique située en contexte scolaire (analyse de la cohérence de textes d’élèves, comparaison des langues à l’école).

Elle a publié récemment avec Catherine Schnedecker une série d’articles sur le rôle discursif d’adverbiaux comme d’abord, dans un premier temps, en premier lieu, marqueurs au cœur de l’interaction entre le niveau du contenu propositionnel et le niveau de l’articulation rhétorique par des relations d’Elaboration, d’Explication ou de Résultat. Elle a impulsé et animé une projet de création de base textuelle pour la langue occitane : la base BaTelÒc a été mise en ligne en mai dernier avec une centaine de textes en occitan contemporain pour plus de trois millions de mots.

Philippe Hambye (Louvain-la-Neuve)

Comprendre le français des quartiers populaires

De nombreux travaux ont contribué à la description de ce qu’on appelle tantôt « français des banlieues », « langue des cités », « langue des jeunes », etc. On dispose ainsi aujourd’hui d’une idée assez précise de ce qui caractérise cet usage du français associé prioritairement aux jeunes citadins de milieu populaire et issus de l’immigration. L’existence de recherches sur des phénomènes similaires dans de nombreux autres contextes linguistiques en Europe permet par ailleurs d’observer les nombreux parallèles qui existent entre ces différents contextes, mais aussi de relever quelques spécificités du cas francophone.

En revanche, le tableau est nettement moins clair dès qu’il s’agit d’appréhender les mécanismes qui expliquent tant l’émergence que la diffusion de ces nouveaux vernaculaires urbains. S’agit-il de les penser essentiellement comme la conséquence de contacts de langue dans des contextes d’extrême hétérogénéité linguistique ou plutôt comme l’expression d’appartenances ethniques, ou encore, d’abord et avant tout, comme le reflet de la position des locuteurs dans les rapports sociaux de classe ?

En m’appuyant principalement sur mon propre travail ethnographique en Belgique francophone ainsi que sur d’autres travaux étudiant les « parlers jeunes » en Belgique et en France, je discuterai ces différentes interprétations des processus sociaux qui sous-tendent ces usages du français, avant d’en proposer une lecture sociologique, et d’en montrer l’intérêt pour comprendre les dynamiques sociolinguistiques actuelles dans l’espace francophone.

***

Philippe Hambye est professeur de linguistique française à l’Université de Louvain (UCL, Louvain-la-Neuve, Belgique) où il est rattaché au Centre de recherche Valibel – Discours et Variation et à l’Institut Langage & Communication. Il y mène des recherches, qui relèvent de la sociolinguistique, de l’analyse du discours et de la sociologie du langage, et qui visent à saisir le rôle que jouent différents processus sociaux liés au langage dans la (re)production des rapports de pouvoir. Ses travaux portent principalement sur la variation des usages et des normes du français dans l’espace francophone, sur les pratiques langagières en milieu scolaire et en milieu de travail, sur les politiques linguistiques, et sur les discours de légitimation des inégalités sociales.

Sélection de publications récentes

Hambye, Ph. & A.-S. Romainville. 2014. Apprentissage du français et intégration. Des évidences à interroger. Fernelmont : E.M.E. Éditions (coll. Cahiers Français & Société, n°26-27) (110 p.).

Hambye, Ph. 2015. « L’ethnographie comme méthode d’enquête sociolinguistique : « faire preuve » à partir d’un cas singulier ? ». Dans Langage et société 154 (4), p. 83-97.

Hambye, Ph. 2015. « Language policy in Quebec and Wallonia : two French-speaking linguistic communities, two contrasted political strategies ». Dans M. Reuchamps (dir.), Minority nations in multinational federations. A comparative study of Quebec and Wallonia. New York : Routledge, p. 145-159.

Gadet, Fr. & Ph. Hambye. 2014. « Contact and ethnicity in “youth language” description: in search of specificity ». Dans R. Nicolay (dir.), Questioning Language Contact: Limits of Contact, Contact at its Limits. Leiden – Boston: Brill, p. 183-216.

Hambye, Ph. 2012. « Linguistique sociale ou science sociale du langage ? Les enjeux de l’autonomisation de l’objet langagier ». Dans Cahiers de linguistique 38 (1), p. 67-85.

Hambye, Ph. & M. Richards. 2012. « The paradoxical visions of multilingualism in education: the ideological dimension of discourses on bilingualism in Belgium and Canada ». Dans International Journal of Multilingualism 9 (2), p. 165-188.

Martin Howard (University College Cork)

Study Abroad Research in Second Language Acquisition: The Contribution of French

Study Abroad research has emerged as a burgeoning field within the wider fields of Second Language Acquisition and International Education, reflecting the ever-increasing number of students engaging in a sojourn abroad in the hope of fulfilling the folk-belief in the language learning benefits that can accrue. In the case of Second Language Acquisition, the extensive body of studies provides wide-ranging insights into a key issue for a theory of second language acquisition, namely the role of learning context. In the field of International Education, the focus of studies extends beyond language learning to explore wider issues relating to policy and planning, as well as the student’s personal, social, academic and professional development in the host environment.

This paper is situated specifically in the area of Second Language Acquisition where we explore through a threefold prism the contribution of French second language research to the insights available. We firstly consider the nature of linguistic development in a study abroad context against the background of other research paradigms which take as a premise the universality of acquisition processes. The presentation will focus in particular on different areas of the learner’s linguistic repertoire such as grammatical and sociolinguistic competence where we contrast developmental gains in terms of processes and outcomes. We then consider the role of factors surrounding the learner’s input exposure in a study abroad context along with wide-ranging socio-contextual factors characterising the learner’s stay abroad with a view to exploring how they may impact such linguistic development. Taken together, such factors are seen as highlighting the complexity of second language acquisition in a study abroad context. The paper concludes with a reflection on the contribution of study abroad findings to second language acquisition research as well as potential directions for future research in this area.

***

Martin Howard is Senior Lecturer in French at University College Cork. His principle research interests are in: Second Language Acquisition; Study Abroad; L2 French; Tense-Aspect-Modality; Sociolinguistic Variation; Advanced Learner Variety.

Recent Publications

Leclercq, P & M Howard (eds) 2015a The Morphological Expression of Temporality on the Verb in French as a Second Language / L’expression morphologique de la temporalité sur le verbe en français langue seconde Special issue of Language, Interaction and Acquisition 6,1

Howard, M 2015b ‘On the role of inherent lexical aspect in tense-aspect development in the advanced learner variety: a longitudinal study of L2 French’ Carnets d’ateliers de sociolinguistique 199-228

Howard, M 2015c ‘At the interface between sociolinguistic and grammatical development: the expression of futurity in L2 French. A preliminary study’ in J Steele & M Pirulescu (eds) Acquisition du français L2 Special issue of Arborescences. Revue d’études françaises 5:97-125

Leave a Reply

Your email address will not be published.